amitiés et partages

un forum convivial pour tous
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Portrait chinois
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeAujourd'hui à 15:07 par Vasty

» faire une phrase avec le dernier mot
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeAujourd'hui à 15:05 par Vasty

» Les Mots qui se suivent
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeAujourd'hui à 14:56 par Vasty

» L'alphabet des prénoms en rimes...
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeAujourd'hui à 14:52 par Vasty

» mardi 20 août
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeAujourd'hui à 10:29 par mavama

» Le son du dernier est le premier
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeAujourd'hui à 9:24 par Vasty

» Bon dimanche
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeAujourd'hui à 7:12 par eglantine

» lundi 19 août
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeHier à 21:12 par esther

» Citations en images
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeHier à 16:55 par Vasty

» dimanche 18 août
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeDim 18 Aoû 2019 - 21:57 par mavama

» Quelques mots, une phrase, une histoire...
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeDim 18 Aoû 2019 - 19:30 par Vasty

» samedi 17 août
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeSam 17 Aoû 2019 - 20:19 par esther

» vendredi 16 août
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeVen 16 Aoû 2019 - 21:01 par esther

» La question du jour...
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeVen 16 Aoû 2019 - 8:13 par Vasty

» jeudi 15 août
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeJeu 15 Aoû 2019 - 21:55 par mesangebleue88

» MERCREDI 14 AOUT 2019
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeMer 14 Aoû 2019 - 22:42 par mesangebleue88

» Les menus du jour
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeMar 13 Aoû 2019 - 22:03 par mesangebleue88

» MARDI 13 AOUT 2019
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeMar 13 Aoû 2019 - 20:29 par mesangebleue88

» Chasser les mouches...
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeMar 13 Aoû 2019 - 9:21 par Vasty

» LUNDI 12 AOUT 2019
LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeLun 12 Aoû 2019 - 22:04 par mesangebleue88

Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Vasty

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 40 le Mar 28 Juin 2016 - 8:17

Partagez
 

 LIVRE: L'homme coquillage

Aller en bas 
AuteurMessage
cmoie



Messages : 942
Date d'inscription : 05/12/2018
Age : 65
Localisation : centre

LIVRE: L'homme coquillage Empty
MessageSujet: LIVRE: L'homme coquillage   LIVRE: L'homme coquillage Icon_minitimeMar 19 Mar 2019 - 12:00

Je vous avais dit qu'hier soir au théâtre, nous avions une lecture suive d'un débat. J'ai adoré la partie de ce roman que nous a lu un jeune comédien avec un réel plaisir. Je pense m'acheter ce livre et deux autres du même auteur. Enfin je devrais dire de la même auteure que j'ai découvert hier soir. Son nom ne m'était pas inconnu et pour cause. Un sacré personnage que cette ASLI ERDOGAN que je vous présente ci-dessous:

L'Homme Coquillage Asli ERDOGAN (1er roman de l’auteure qui a été publié il y a 25 ans dans son pays d’origine, la turquie).
Sujet: Une jeune chercheuse en physique nucléaire est invitée dans le cadre d’un séminaire sur l’île de Sainte-Croix, aux Caraïbes. Très rapidement cette jeune Turque choi¬sit d’échapper à ce groupe étriqué rassemblé dans un hôtel de luxe, afin d’explorer les alentours en errant sur les plages encore sauvages et totalement désertes. Ainsi va-t-elle croiser le chemin de l’Homme Coquillage, un être au physique rugueux, presque effrayant, mais dont les cicatrices l’attirent immédiatement.Une histoire d’amour se dessine, émaillée d’impossibilités et dans l’ambiguïté d’une attirance pour un être inscrit dans la nature et la violence.

Premier roman d’Aslı Erdoğan, ce livre est d’une profondeur remarquable. Déjà virtuose dans la description de l’inconnu, qu’il soit géographique, social ou humain, la romancière aujourd’hui reconnue met en place dès ce tout premier ouvrage la force étrange de son personnage féminin toujours au bord de l’abîme, flirtant avec la mort et la terreur, toisant la peur.

Ce que j’en ai pensé : peur, solitude, amour sont au centre de ce roman tantôt autobiographique, tantôt virtuel. En tout cas une belle lecture et je pense que je vais me procurer ce livre pour terminer le roman.

Aslı Erdoğan, née le 8 mars 1967 à Istanbul, est une romancière turque, journaliste, militante pour les droits de l'homme, arrêtée le 17 août 2016 et emprisonnée dans la prison Bakırköy d'Istanbul, libérée le 29 décembre 2016. Elle est lauréate du prix Tucholsky 2016 et du Prix de la paix Erich-Maria-Remarque 2017, qui sont des prix récompensant l'engagement en faveur de la paix. Aslı Erdoğan reçoit aussi le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes 2018 (remise du prix, le 10 janvier 2018).

Sa mère est une intellectuelle originaire de Salonique tandis que son père est un Circassien qui a dû abandonner sa région natale. Ses parents ont été détenus et torturés par les régimes turcs issus de putschs, dans les années 1980 et 1990.  Elle apprend à lire à quatre ans et est détectée surdouée. Elle intègre le Robert College en étant 6e au concours d'entrée. Elle suit des études de physique et intègre à 24 ans le centre européen de recherche nucléaire à Genève où elle devient la première étudiante turque en physique dans ce centre de recherche5. Devenue chargée de recherche en physique nucléaire, elle interrompt ce parcours scientifique pour se consacrer à l'écriture6. Elle fait deux tentatives de suicide, l'une à 10 ans, l'autre à 22 ans.

Après deux années en Amérique latine consacrées à des études d'anthropologie, elle rentre en Turquie en 1996 et reprend sa production littéraire. Elle n'a aucun lien de parenté avec Recep Tayyip Erdoğan.

Elle a publié aussi Le Bâtiment de pierre qui est un roman consacré au monde carcéral . Egalement le silence même n’est plus à toi.

Elle avoue dans une interview en 2018 que depuis son exil de Turquie l'année précédente, elle n'est toujours pas capable de se remettre à écrire et préfère se concentrer sur les événements littéraires où elle est régulièrement conviée.

Récompensée à de nombreuses reprises, Aslı Erdoğan est traduite dans différentes langues dont l'arabe (comme seulement trois autres écrivaines turques). Elle est particulièrement reconnue pour ses nouvelles et son ton mordant. Elle s’engage dans la défense des droits humains, des droits des femmes (elle dénoncer des viols de jeunes kurdes par la police turque) ainsi que de la cause kurde et la reconnaissance du génocide arménien.  
Emprisonnement
Le 17 août 2016, dans un contexte de purges, elle est arrêtée en même temps que les vingt autres membres de la rédaction de ce journal d'opposition en raison de son soutien à la minorité kurde. Bien que ne cautionnant pas les violences du PKK, elle a à plusieurs reprises défendu leur droit à l’enseignement, ou à la création d’un parti politique légal ; elle avait par ailleurs dénoncé les exactions dont sont victimes les membres de cette minorité et médiatisé plusieurs affaires de viol commis sur des filles kurdes par la police turque. Ce soutien lui vaut l'accusation d'« appartenance à une organisation terroriste ». Quelques jours avant son arrestation, elle avait publié sur son blog une « lettre grave et nécessaire », où elle faisait part de ses craintes sur les libertés publiques et sur la politique menée en Turquie après la tentative de coup d'État.
Suite à son arrestation et à la menace d'emprisonnement à perpétuité, plusieurs appels internationaux sont lancés, dont un en France par le webmagazine Kedistan, rejoint par Tieri Briet et Ricardo Monserrat pour la soutenir en lisant ses textes.

Le 23 novembre, l'annonce de sa libération, ainsi que de celle de la linguiste de 70 ans Necmiye Alpay (traductrice entre autres de Paul Ricœur, René Girard, Lénine, Wallerstein), fait les titres de la presse turque et internationale19 pour être démentie dans la journée  suscitant l'inquiétude au vu de son état de santé dégradé.

Le 29 décembre 2016, après plus de quatre mois d'emprisonnement, un tribunal turc ordonne sa libération immédiate sous contrôle judiciaire en attendant la tenue de son procès le 31 octobre 2017. Elle risque la prison à perpétuité. Pendant quelques mois, elle est interdite de sortie du territoire puis son passeport lui est restitué en septembre 2017, afin de pouvoir chercher son prix de la paix Erich-Maria-Remarque en Allemagne. Elle se rend en France où elle est reçue par la ministre de la Culture puis sur le plateau de La Grande librairie par le journaliste François Busnel. Depuis, elle vit en exil à Francfort-sur-le-Main en Allemagne.

_________________
LIVRE: L'homme coquillage Boudha10  "L'honneur d'un pays ne réside pas dans la beauté de ses monuments, mais bien dans le fait que tous ses habitants aient un toit" Citation de l'Abbé Pierre
Revenir en haut Aller en bas
 
LIVRE: L'homme coquillage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
amitiés et partages :: nos coups de coeur-
Sauter vers: