amitiés et partages

un forum convivial pour tous
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Bon anniversaire Eglantine
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:28 par Vasty

» DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2019
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 9:47 par Vasty

» La question du jour...
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 9:36 par mary

» L'alphabet des prénoms en rimes...
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 9:29 par Vasty

» faire une phrase avec le dernier mot
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 9:21 par Maria21

» Les Mots qui se suivent
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 9:05 par Vasty

» Portrait chinois
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 9:03 par Vasty

» Le son du dernier est le premier
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeAujourd'hui à 8:51 par Vasty

» SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2019
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeHier à 21:22 par esther

» CINEMA: DEUX MOI
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeHier à 18:38 par cmoie

» Vendredi 13 Setembre 2019
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeVen 13 Sep 2019 - 22:10 par mesangebleue88

» jeudi 12 septembre
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeJeu 12 Sep 2019 - 22:28 par mavama

» Les menus du jour
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeJeu 12 Sep 2019 - 10:11 par mesangebleue88

» Mercredi 11 Septembre 2019
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeMer 11 Sep 2019 - 21:12 par esther

» Les bonnes histoires de Fernande Huc
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeMer 11 Sep 2019 - 19:17 par mesangebleue88

» Tous les plus beaux poèmes
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeMer 11 Sep 2019 - 18:46 par mesangebleue88

» Mardi 10 Septembre 2019...
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeMar 10 Sep 2019 - 22:15 par mesangebleue88

» Chèques vacances retraités
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeMar 10 Sep 2019 - 16:22 par mary

» Lundi 9 Septembre 2019
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeLun 9 Sep 2019 - 21:31 par Vasty

» Confiture de Poires à l'ancienne...
Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeLun 9 Sep 2019 - 20:58 par Elfira

Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 40 le Mar 28 Juin 2016 - 8:17

Partagez
 

 Souvenirs par Christian Dulting

Aller en bas 
AuteurMessage
mesangebleue88

mesangebleue88

Messages : 15301
Date d'inscription : 09/01/2013
Age : 62
Localisation : Aube

Souvenirs par Christian Dulting  Empty
MessageSujet: Souvenirs par Christian Dulting    Souvenirs par Christian Dulting  Icon_minitimeDim 11 Aoû 2019 - 7:49

L'accordéoniste

Il entre dans la cuisine. Il porte un marcel blanc, un pantalon de bleu. Ses bras sont forts, cuits par le Souvenirs par Christian Dulting  3904996029. Le visage large, rouge, les cheveux grisonnants sur les tempes, courts, le haut du crâne déplumé, sans être chauve, de petits yeux. La silhouette massie du travailleur de force, taille moyenne. Il est là dans la cuisine, gauche, ne sachant pas où se mettre. Il vient de finir l'entretien du jardin de mamie. C'est la fin de la matinée du samedi. Il dit quelque chose sur le jardin. Mamie lui offre un verre de vin rouge. Il accepte. Et pendant qu'elle s'affaire, il remarque, posé sur une chaise, une petite guitare en bois de la taille d'un violon. Il s'adresse à moi :
-Tu joue du violon ?
Il regarde la guitare. J'ai un moment d'hésitation devant son erreur.
-C'est une guitare, dis-je timidement
-Ah oui ! fait-il simplement. Ma fille joue de l'accordéon.
Et le père d'Eve commence à parler de sa fille. Il en dit du bien. Il en est fier. Elle apprend vite. Au bout d'un an, elle savait déjà jouer ceci et cela. Elle est douée. Elle aime ça. Et lui aussi, le père, aime cet instrument : l'accordéon. C'est gai, ça met de l'ambiance. Depuis qu'il parle de sa fille, ses yeux pétillent, il s'anime, sans faire de grands gestes, il devient bavard, con corps bouge. Il ne semble pas soupçonner combien je suis amoureux de l'accordéoniste. Son amour paternel s'exprime. Je ne peux rien dire de ma passion pour Eve.
Je ne venais pas d'apprendre ce jour-là de la bouche du père d'Eve qu'elle jouait de l'accordéon. Je le savais depuis longtemps, sans doute peu de temps après qu'elle ait commencer à pratiquer de cet instrument. Sa mère traversait régulièrement, soit pour aider mamie lors de son grand ménage de printemps, soit pour utiliser le téléphone, ou encore lui donner du poisson. Et puis, il y avait les soirs où la mère et la fille nous rejoignaient pour regarder un film à la télévision, appareil qu'elles ne possédaient pas. Ces occasions étaient trop rares à mon gré.
A travers la fenêtre de ma chambre, j'entendais Eve s'exercer, répéter inlassablement certains passages, reprendre, s'interrompre. Une fois le morceau acquis, celui-ci s'envolait d'une traite de ses mains. Ces notes échappées, portées par le vent jusqu'à mon oreille, demeurent les seuls témoignages des dons musicaux d'Eve. Jamais je ne l'entendis en concert, lors d'un bal, où même d'une assemblée amicale.
J'avais une quinzaine d'années quand j'appris par ma mère, qu'elle enregistrait des disques à Paris. Quels disques ? En solo ? Avec qui ? Quel orchestre ? Quel ensemble ? Je n'en sus jamais rien. Nous ne nous parlions plus du tout alors. Mon amour était total. Eve occupait la place d'une déesse dans mon espace mental, je l'adorais, elle était ma muse, l'équivalence de Marie chez Ronsard, Gala chez Eluard. Elsa chez Aragon. Je lisais les poètes.
Influencé par le titre du recueil d'Eluard capitale de la douleur, j'écrivis un long poème "Paris", capitale de mon amour", qui débutait ainsi : Tu enregistres me dit-on des disques..." J'ai oublié la suite, qu'on doit pouvoir retrouver dans un cahier au fond d'un placard.
Ainsi tu jouais, tu jouais. Cela faisait partie de ta vie. Ta vie s'articulait maintenant autour de cet instrument. Un jour, tu me racontas que tu allais en car jouer à une manifestation quelconque, accompagnée d'autres musiciens de ton âge, et que tu étais au fond du car, entourée de garçons. D'ailleurs tu étais toujours entourée de garçons disais-tu. Je savais que tu me lançais cela pour me rendre jaloux. Pour me voir réagir tout simplement.
Je n'aimais pas l'idée de ces virées où tu était cernée de garçons. Mais ce qui' m'importait, c'était ce qu'il y avait entre nous.
J'aurais voulu que tu m'aimes. Tu avais une toute liberté d'entretenir des relations avec d'autres, pourvu que tu m'aimes. Je ne voulais pas t'étouffer, je voulais t'aimer.

Sans doute la fréquentation des milieux musicaux t'amena-t-elle à considérer l'accordéon comme un instrument limité. Tu avais entendu en direct des des pianistes et les possibilités d'expression qu'offrait le clavier du piano t'impressionnaient. Tu décidas de prendre des cours Tu n'avais pas de piano et tes parents ne pouvaient t'en acheter un. Et puis pourquoi abandonner l'accordéon quand on y excelle ?
Tu trouvas un professeur, finanças les cours grâce à ce que tu gagnais l'été dans une supérette. Quant au piano, les nouveaux voisins, juste à côté en possédaient un et tu pouvais en disposer quand tu le souhaitais. Ce que tu fis. Chaque jour, j'entendais les notes s'échapper de chez eux, matin et soir. Comme quand tu travaillais ton accordéon. Du coup une grande proximité s'établit avec eux.


(A suivre)












_________________
Souvenirs par Christian Dulting  3c023e10
Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs par Christian Dulting
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
amitiés et partages :: nos coups de coeur-
Sauter vers: